a

L'actualité

[Avis d’expert] CSPS & Prévention HSE : Quelles différences ?

Nous avons rencontré le mois dernier notre Directeur Technique CSPS Bernard Cazaban-Mazerolles, auquel nous avons demandé de s’exprimer sur les différences entre les deux métiers : Coordonnateur SPS et Préventeur HSE.

Pouvez-vous nous faire un topo sur l’historique du métier CSPS ?
La loi du 31 décembre 1993, complétée par les décrets de 94 et 95 ont fixé les conditions d’exercice de la profession de Coordonnateur SPS, et son périmètre d’intervention. Les premières formations de ce nouveau métier ont principalement porté sur le cadre juridique et la nature des livrables obligatoires, encadrés de façon relativement précise.

Le contenu du registre-journal n’a pas bénéficié de la même rigueur, ce qui, conjugué avec l’absence de formation sur les conditions pratiques de l’exercice de la coordination, a conduit à de grandes disparités entre coordonnateurs.

Dès la fin des années 90, la demande en CSPS a été telle que le temps a manqué pour une réelle réflexion sur la coordination, ce qui a provoqué, par facilité, au travers de recrutements basés essentiellement sur l’expérience des candidats, une dérive de la coordination vers la prévention. La lecture du registre Journal est significative à ce sujet.
 
Quelle est selon vous, la différence entre un coordonnateur SPS et un préventeur ?
Pour faire court, le coordonnateur, grâce à son expérience, anticipe les problématiques organisationnelles susceptibles d’avoir des conséquences en termes de sécurité et de protection de la santé. Sur cette base, il coordonne l’intervention de plusieurs entreprises entre elles, et propose à la direction de travaux les mesures qui lui paraissent nécessaires.

Le Préventeur quant à lui constate les écarts sur site et demande la remise en conformité. Il peut intervenir pour le compte d’une seule entreprise, ou d’un Maître d’Ouvrage, en complément de la mission de CSPS. Il n’est pas associé à la phase conception de l’opération.

Quel est le positionnement de BTP Consultants aujourd’hui, ses particularités ? 
Au travers d’un changement dans nos pratiques, la Direction Technique met progressivement en place, au sein des Agences, une stratégie destinée à donner toute sa place à la coordination, avec pour ambition de rendre indispensable le SPS en tant que partenaire.

Le but ultime est bien sûr de transformer la perception que les MOA et MOE ont du coordonnateur, de faire en sorte que son intervention soit perçue comme une contribution et non comme une contrainte, en anticipant les problématiques bien en amont, de façon à pouvoir optimiser l’organisation du chantier du point de vue de la sécurité .

 

Directeur Technique CSPS au sein de BTP Consultants, Bernard Cazaban-Mazerolles est Architecte DPLG de formation et compte une vingtaine d’années d’exercice en libéral à Djibouti.

Son expérience dans la coordination sécurité protection de la santé lui confère aujourd’hui la conduite des projets Grands comptes ainsi que les missions d’audits internes et externes. Il assure également en partenariat avec l’OPPBTP, la formation technique SPS.

Dans la même catégorie
PATRICK VRIGNON ENGAGÉ DANS UN VÉLOTHON CARITATIF

En ce matin du 6 mars, Patrick VRIGNON, Président de BTP Consultants, accompagné de 56 autres cyclistes, toutes et tous professionnels de l’immobilier, ont pris la route pour une randonnée caritative PARIS - MIPIM.

Consultant en prévention : le garant de la sécurité sur les chantiers

Le rôle du consultant en prévention est d’améliorer les conditions de sécurité des personnes sur un chantier ainsi que d’accompagner les entreprises dans la mise en place d’une démarche prévention. Il est appelé sur des projets nécessitant un très haut niveau d’exigence.

Nos références

Construction de la tour commune une tour en bois de 50 m
Construction de l'îlot Armagnac 8.2
Construction la ferme du rail
Rénovation Lycée international de Saint-Germain-en-Laye
de références